Ce qu’un franchisé est en droit d’attendre de son franchiseur

La franchise permet de pouvoir bénéficier de la réussite d’un business model et d’éviter les risques de la création d’entreprise en solo sans modélisation ni test.  En contrepartie, le franchisé est redevable de droits d’entrée et de redevances pendant toute la durée du contrat en échange de prestations d’assistance et d’accompagnement pour utiliser et appliquer le concept dans des conditions optimales.  Que faut-il comprendre sous ces prérogatives de services dues par le franchiseur ?

Les règles générales de la franchise

Le franchisé est en droit d’attendre des services pour lesquels il paie. Encore faut-il qu’ils correspondent à des besoins bien identifiés tout en gardant à l’esprit qu’un franchiseur n’est pas un tuteur présent en permanence : Il est là pour accompagner son franchisé dans l’application du concept et lui permettre de réussir.
Tous les réseaux n’ont pas le même niveau d’assistance et il appartient au futur franchisé de s’interroger sur les services et l’assistance du réseau qu’il convoite au-delà de la notoriété et du transfert de savoir-faire.

Information, formation, animation, communication

Information : un bon franchiseur donne à son futur franchisé un maximum d’informations dès le départ dans le but de l’aider à monter son dossier : étude de marché, aide à la recherche d’un local, aide à la constitution du budget prévisionnel en fournissant la liste de tous les frais et charges à prévoir ce qui permettra au candidat de présenter un business plan validé par la tête de réseau aux organismes d’aide à la création d’entreprise et aux banques. Le franchiseur est un facilitateur mais ne se substitue pas au franchisé qui reste un entrepreneur indépendant. Ce n’est donc pas le franchiseur qui recrutera les collaborateurs même s’il peut le conseiller sur les profils de tel ou tel poste.

Formation : la formation initiale sert à transmettre le savoir-faire que le franchiseur a mis au point et testé pour que le futur franchisé soit opérationnel et autonome le plus rapidement possible. Les candidats sont 82% à déclarer que la formation initiale les préparent suffisamment bien pour être prêt le jour J (source enquête fff et banque populaire 2013). Les sessions sont plus ou moins longues selon les réseaux et les activités (69 jours en moyenne) pour acquérir la théorie et la pratique sur le terrain dans une unité pilote ou chez un franchisé du réseau. La formation continue sert à mettre à niveau les connaissances techniques par exemple ou la maitrise d’un nouveau logiciel ou de développement d’un nouveau produit, etc… ne pas la zapper sous prétexte de manque de temps, un concept doit évoluer et les franchisés aussi.

Animation d’un réseau, c’est quoi ? un réseau est composé de franchisés qui ne se rencontrent pas quotidiennement et qui peuvent parfois s’individualiser mais aussi être confrontées à des expériences et en faire profiter tous les membres du réseau : comment faire passer le message ? c’est la tâche de l’animateur de réseau.Il accompagne le franchisé au démarrage vérifie que le concept est correctement appliqué et résout les petits problèmes  d’organisation ou de logistique entre la tête du réseau et les franchisés. Ils passent régulièrement voir les franchisés (la cadence des visites varie d’un réseau à l’autre) et selon l’ancienneté des franchisés. C’est à lui d’informer la tête de réseau sur les éventuels problèmes récurrents.

Voici deux article à découvrir sur l'animation :
- La réussite d'un réseau de franchise passe par une bonne animation.
- Les qualités d'un animateur de réseau de franchise


Sans com, point de salut ! La communication est essentielle et passe de plus en plus par l’ intranet, La bible papier existe encore mais de plus en plus de documents sont accessibles en ligne via des bases de données remises à jour en permanence. Sans oublier les formations thématiques, les réunions régionales et les conventions nationales qui sont les rendez-vous incontournables d’un réseau : échanges en direct entre franchisés, présentation de la stratégie et des projets par le franchiseur afin d’entretenir l’esprit de cohésion. Si vous êtes prêt de signer un contrat de franchise, demander des précisions sur tous ces aspects (quoi, quand, comment), sans lesquels un réseau n’est pas un vrai réseau de franchise. 

Toutes ces prérogatives dues par le franchiseur sont à formaliser très concrètement dans le contrat de franchise pour éviter les formules vagues du type : le franchiseur a une obligation d'assistance auprès des franchisés ! sans plus. toutes les interprétations sont possibles.

Articles similaires

Vérifiez ce qui est publié sur votre réseau sur ac-franchise.com

par ACF - 9 jours

L’annuaire ac-franchise.com est le plus complet avec 2400 fiches réseaux (franchise, concession, coopératives, etc, etc.) mais aussi le plus riche en détails. Il est donc consulté par 130 000 visiteurs chaque mois.

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 10 jours

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le mêm...

Voici comment un franchisé peut nuire aux autres du même réseau !

par David ... - un mois

Le témoignage parle d'un magasin à l'opposé de celui de la photo Nous publions ce témoignage en enlev...

Informations clés

  • Crée le: 06/10/14 07:21

Les franchises qui recrutent