Chef d'entreprise et manager : un défi quotidien

Manager est un mot qui est souvent employé à propos des chefs d'entreprise pour dire, c'est un bon manager ou au contraire, il devrait faire un stage de management. En effet, avoir crée son entreprise est une chose, la développer à travers les hommes relève d'un autre défi. Etre le chef n'est pas chose facile car il faut savoir prendre des décisions qui ne sont pas forcément bien comprises par les collaborateurs. Pourtant, faire passer les messages positivement, savoir écouter, sont nécessaire pour être un bon manager. Quelques conseils pour être efficace ;

Etre clair dans la définition des objectifs

C'est vous le patron et vous qui êtes responsable de l'avenir de l'entreprise. Pourtant, vous ne travaillez pas tout seul et la stratégie de votre entreprise doit être partagée par tous vos collaborateurs directs. Ils adhèreront d'autant plus que vous les aurez fait participer à votre projet. Sachez les écouter, analyser leurs propos car n'oubliez pas qu'ils sont sur le terrain et qu'ils peuvent vous apporter des informations vitales sur les clients par exemples. Dans votre recrutement, sachez-vous entourer d'employés qui ont une compétence pour le poste que vous proposez mais aussi qui partagent votre vision de l'entreprise. Attention à ne pas non plus recruter des personnes qui vous ressemblent trop, il faut dans une entreprise des profils différents qui s'enrichiront les uns les autres.

Savoir déléguer mais aussi contrôler

Un bon manager ne peut pas être omniprésent et vouloir tout savoir sur tout. Les collaborateurs seront plus efficaces s'ils ont une marge de manœuvre et ne se sentent pas sous contrôle permanent. A contrario, tout déléguer au nom de la responsabilité de chacun est une mauvaise attitude. Un bon manager doit connaitre les chiffres clés à connaitre sans rentrer dans le détail sachant que ces chiffres sont le reflet de la bonne application de la stratégie de l'entreprise. Le savoir-faire relationnel est alors ce qui va équilibrer les forces. Vous n'êtes pas là uniquement pour donner des ordres mais pour savoir comment ils ont été interprétés. Des réunions, bien structurées et régulières permettront de faire le point et de réorienter des objectifs en fonction de la situation présente car rien n'est jamais figé ; cela dit, ne soyez pas girouette en changeant sans cesse de position chaque fois que les résultats ne sont pas conformes, vos collaborateurs n'y comprendront plus rien.

Dénouez les situations de conflit et soyez pédagogue

Etre le patron ne nécessite pas obligatoirement qu'on a raison ; devant des collaborateurs qui rechignent, des non-dits, des silences qui eux en disent longs, il faut savoir désamorcer les problèmes et recadrer les choses. L'origine peut être différente mais doit de toute façon être réglée. Il faut réexpliquer le pourquoi d'une décision et obtenir l'adhésion de vos collaborateurs. Le droit au but est une attitude qui a souvent les meilleurs résultats. Vouloir ménager tout le monde vous fera tomber dans la démagogie ; le problème ne vient peut être pas d'une ou plusieurs personnes qui ont mal compris votre message mais d'une communication floue.

Un bon chef d'entreprise n'a pas forcément toutes les qualités d'un manager

On ne nait pas manager mais on peut le devenir. L'expérience bien sûr mais aussi des formations qui enseignent les façons d'être et de se comporter selon les situations. Comment dénouer une situation de conflit entre des collaborateurs, comment annoncer les nouvelles (bonnes ou moins bonnes), comment responsabiliser ses employés tout en gardant la main sur les décisions, bref des méthodes qui ont fait leurs preuves. Comment écouter, communiquer, rassembler, orienter … renseignez-vous auprès des chambres de commerce et d'industrie.
Etre patron, c'est déjà une preuve de vouloir être un homme d'action mais c'est souvent être le nez dans le guidon. Alors sachez vous entourer de collaborateurs qui partagent les mêmes objectifs et qui sauront vous alerter en cas de problème même mineur car il est plus facile de régler une situation conflictuelle à son début que lorsqu'elle a gangréné toute l'entreprise.


La rédaction vous recommande cet article : Un franchisé est d'abord un chef d'entreprise

Articles similaires

Multi-franchise ou Pluri-franchise, comment faire le bon choix ?

par HK - 17 jours

Le modèle de la franchise offre des opportunités de développement quasi infinies. Iil vous est possible de nouer un nouveau partenariat avec votre premier franchiseur et de devenir ainsi multi-franchisé de l’enseigne. Vous pourrez également faire ...

Carrière : Êtes-vous fait pour la franchise ?

par Jean Samper - un mois

Ils seraient plus de 6 millions à rêver de créer leur entreprise en France. Pourtant, peu osent franchir le pas. Souvent par peur du risque. Or, la franchise peut être un bon moyen de se rassurer. « J'avais envie de créer mon entreprise, mais sans...

Le sens des affaires, un atout pour se lancer en Franchise aussi

par MA - un mois

Pour réussir en entreprenariat et notamment en franchise, on parle souvent du sens des affaires: ce cocktail d'aptitudes acquises et de capacités innées qui nous pousse vers l'avant et nous permet de réussir. Mais que signifie vraiment d'avoir le ...

Informations clés

  • Crée le: 05/10/13 02:00

Les franchises qui recrutent