Conférence sur la franchise le 25 janvier à Alger : un compte-rendu en citations clés

Plus de 120 acteurs économiques et représentnts des administrations ont assisté à cette conférence sur la franchise en Algérie
Ce séminaire intitulé "La franchise un outil de développement de l'économie nationale" a réuni les principaux acteurs de la franchise en Algérie et les experts internationaux afin de prendre conscience de l'importance de ce concept encore nouveau et d'étudier pourquoi et comment ouvrir le pays aux franchises de qualité et développer aussi une franchise algérienne sans négliger la production nationale.

Ce séminaire sur la franchise en Algérie  était organisé par la Chambre algérienne de Commerce et d'Industrie (CACI) en collaboration avec le CLDP (Programme du développement du droit commercial du ministère du commerce américain) et l'ambassade des États-Unis. Les organisateurs avaient invité des experts américains français et algériens.

Nous avons choisi d'en faire le compte-rendu en sélectionnant les citations les plus significatives de chaque intervenant. Nous vous invitons aussi à lire cette synthèse de ce que la conférence sur la franchise en Algérie selon la presse algérienne.
Riad Amour, Vice président de la CACI : "Ce concept est très répandu aux États-Unis où pour 3 dollars payés, il y a un dollar généré à travers la franchise. Pour les opérateurs algériens, il y a lieu de travailler avec des marques étrangères en Algérie mais aussi de développer des franchises d'origine algérienne".

Marianne Guerin-McManus, représentant le Ministère américain du Commerce :  Il faut "favoriser les investissements au niveau local, libéraliser la franchise et faciliter le développement des franchisés et franchiseurs algériens"......."

Mme Joan Polaschik, ambassadeur des Etats-Unis en Algérie :"Nous apporterons une aide technique au développement de la franchise en Algérie".

Les premières enseignes étrangères en Algérie connaissent pour la plupart un fort engouement du consommateur, et certaines ont déjà plusieurs points de vente opérationnels. Toutefois, les obstacles notamment d'ordre réglementaire, sont nombreux pour les franchiseurs et les franchisés.
Maître Hind Benmiloud, spécialiste de la franchise en Algérie : "Il y a environ une centaine de franchises internationales en Algérie. Aujourd'hui, nous n'avons pas de texte spécifique à la franchise mais nous disposons de tout un arsenal juridique"....."Le problème principal pour les franchises étrangères demeure le paiement des royalties à l'étranger".

Abdelaziz Ait Abderahmane, directeur général de la régulation au Ministère du Commerce : "Ces contrats entre deux partenaires : le  franchiseur et le franchisé favorisent la lutte contre l'informel et la contrefaçon" ...et "...."permettent le transfert d'un savoir-faire utile aux entrepreneurs algériens"......ainsi  " qu'une meilleure sécurité et satisfaction du consommateur"........"Nous allons travailler à l'élaboration d'un texte de loi". (Note d'AC Franchise : Le ministère a commencé ses concertations)

Bachir Mihoubi, expert américain de la franchise : " Le franchiseur est un entrepreneur qui a fait beaucoup d'erreurs et qui a appris comment les éviter. Il faut bien appliquer ses recommandations et maîtriser totalement le métier avant de commencer à vouloir changer les choses et inventer de nouvelles erreurs".

Rose-Marie Moins de la fédération française de la franchise : " Il faut une association de la franchise efficace dirigée par des opérationnels de la franchise pour développer la franchise dans le pays et un code de déontologie pour que l'auto-discipline des professionnels évite d'avoir recours à des lois trop limitatives et inadaptées". 

Thierry Rousset, directeur général de Quick : " Le potentiel de la franchise en Algérie est considérable. Il faut respecter les fondamentaux de la franchise et pour les respecter il faut tout d'abord adhérer à tous ses principes et préserver totalement l'intégrité de la marque dans laquelle vous avez décidé d'investir avec un souci constant d'homogénéité. Enfin, il faut parfaitement connaitre et appliquer les modes de fonctionnement qui ont fait son succès et qui se trouvent condensés dans ses différents manuels. ".

Jean Samper expert en franchise, AC-Franchise.com : " La future loi sur la franchise si elle voit le jour ne devrait pas freiner les franchiseurs étrangers qui vont contribuer à la modernisation du commerce, apporter leur savoir-faire aux entrepreneurs algériens et satisfaire les clients. Cette loi devrait, à mon sens, introduire une obligation d'information pré-contractuelle du type Loi Doubin dont on sait aujourd'hui qu'elle a été très bénéfique aux franchisés et aux franchiseurs en France car elle introduit une obligation de sincérité dans les promesses pré-contractuelles et plus de réflexion côté franchisés..........Il faut aussi penser à un plan d'accompagnement de nouveaux franchiseurs algéro-algériens pour que le pays profite rapidement des impulsions dynamiques des franchiseurs expérimentés".......

Enfin, chacun à leur manière, Me Hind Ben Miloud et Jean Samper ont rappelé que d'autres freins affectent la franchise tout comme le reste du commerce et notamment :
- l'absence d'urbanisme commercial et de locaux commerciaux bien placés et de qualité
- la faible protection du locataire de locaux commerciaux face à un propriétaire qui peut expulser, augmenter les loyers, confisquer les travaux du locataire
- la difficulté du financement, les banques étant encore peu informées des avantages de la franchise et de son fonctionnement

A quelle évolution faut-il réellement s'attendre ?

Le gouvernement semble positif quant à la franchise et les personnalités présentes étaient convaincues qu'un texte de loi serait adopté rapidement. Mais l'Algérie a aussi le souci de ménager sa balance commerciale dans un contexte marqué par une conjoncture de baisse de ses recettes gazières et pétrolifères et d'une économie qui doit se moderniser pour favoriser la production, l'emploi et les marges locales.

Il semble que cette nouvelle loi sera plus favorable aux franchises locales et aux étrangères utilisant la production locale ou ne nécessitant pas d'importations massives.
Ce compte-rendu a été rédigé par Dorsaf Maamer et Jean Samper


A propos d'AC Franchise en Algérie

Cette conférence a coïncidé avec le 10ème anniversaire de dz.ac-franchise.com le site d'information sur la franchise en Algérie que nous avions lancé en 2006 lors du premier salon de la franchise à Alger. ac-franchise.com existe aussi au Maroc, en Tunisie, en Belgique et bien entendu ....depuis 2002 en France.

En Algérie comme dans les autres pays francophones, AC Franchise constitue ses réseaux en privilégiant la collaboration avec les experts nationaux et internationaux.

Articles similaires

Ouvrir sa franchise pour la sécurité

par Dominique Deslandes - 13 heures

Un créateur d'entreprise rêve avant tout d'indépendance et pour certains "independantistes" la franchise ne semble pas être compatible avec ce désir. Mais aujourd'hui, plus encore que d'habitude, certains candidats à la création hésitent à se lanc...

FRANCHISE EXPO PARIS : J-5 , Paris capitale de la franchise

par Source Salon - 12 jours

Plus de 100 nouvelles enseignes seront présentes cette année de même qu'environ 130 enseignes internationales. 125 conférences et ateliers seront organisés sur de nombreuses thématiques via l’Atelier du Créateur d’Entreprise, l’Ecole de la Fran...

La marque espagnole de prêt à porter Zara se développe uniquement en succursales

par Dorsaf Maamer - 13 jours

Née en 1975 à Coruña en Espagne, Zara est la marque phare du Groupe Inditex, leader mondial de la confection textile. Elle compte aujourd'hui plus de 2100 magasins implantés dans 88 pays. L'enseigne espagnole de prêt-à-porter jouit d'une très gran...

Informations clés

  • Crée le: 31/01/16 07:46

Les franchises qui recrutent