Des franchises tunisiennes à l'international, pour bientôt ?

Pousser les entreprises tunisiennes à l’export

A l’international, les franchises tunisiennes se comptent sur les doigts d'une seule main. Ce développement encore très modeste ne doit pas empêcher d'espérer des résultats prometteurs dans les années à venir. Afin de faciliter le développement d’enseignes tunisiennes à l’étranger et d’accompagner les franchiseurs dans leur projet d’internationalisation, plusieurs mécanismes sont en préparation ou existent déjà au ministère du Commerce, au Cepex et dans les CCI qui ont tous comme objectif de "faire de la franchise un modèle avancé de promotion et de commercialisation des produits et services tunisiens à l'international".

Note d'AC Franchise : Il est évident qu'avant de franchiser à l'export et de concurrencer les franchiseurs internationaux il faut d'abord apprendre le métier de franchiseur sur son propre marché. Nous avons donc créé le Franchise Business Club à Tunis - il existait déjà à Paris - pour apporter toute l'expérience internationale aux franchiseurs et futurs franchiseurs tunisiens.

Exemple d’internationalisation d’une marque tunisienne à l’étranger : Pâtisserie Masmoudi

Lancée en 2007 en France, la franchise Masmoudi a commencé à bâtir son expérience sur le marché français de la pâtisserie artisanale. En incluant la production et les magasins en Tunisie le réseau emploie 700 personnes, qui produisent 670 tonnes de pâtisserie. Le réseau génère un chiffre d'affaires annuel de 20 millions de dinars (MD).

«Il faut tout d'abord réussir à l'échelle locale avant de penser à la franchise à l'international", précise Ahmed Masmoudi, plein de bon sens, qui fait savoir que «l'exportation de la marque ouvre de grandes opportunités à l'entreprise et élargit l'éventail de ses activités».  Notons que Masmoudi a du revoir son concept pour l'adapter à l'export en France et atteindre les chiffres d'affaires visés en lançant "un produit complémentaire, à savoir le Bar à Couscous." C'est d'ailleurs un produit que Jean Samper avait précédemment souvent donné comme exemple "naturel" de produit à exporter dans ses conférences en Tunisie et en Algérie.

La société familiale a donc su innover et apporter ce produit nouveau peu à peu dans ceux de ses magasins français; Marseille et Lyon furent les premiers. La clientèle peut y déguster ou emporter un couscous fait sur place, à la viande ou au poisson. Le concept semble porter ses fruits puisque l’enseigne envisage de s’exporter dans les pays du Golfe : au Qatar et en Arabie Saoudite, dans les autres pays du Maghreb et en Italie.

Le message doit passer : d’autres enseignes locales peuvent prétendre au développement international de leur marque. Le tout est de savoir bien s’entourer, de faire confiance à des partenaires étrangers et bien se renseigner sur le marché. AC Franchise met à la disposition des franchiseurs tunisiens les 40 années d'expérience de son fondateur, Jean Samper et les 27 années d'existence de son cabinet conseil membre du collège des experts de la fédération française de la franchise.

La Tunisie doit rattraper son retard.

Alors que la France compte, suivant la définition du mot franchise, entre 1400 et 1900 franchises, en Tunisie, il y a un manque de connaissance du nombre de réseaux qu'ils soient tunisiens ou étrangers. La meilleur source d'information est AC Franchise Tunisie mais nous avons du mal à obtenir les informations des franchiseurs et masters franchisés tunisiens encore peu habitués à la transparence qui est pourtant nécessaire pour attirer le futurs franchisés. «La franchise en Tunisie reste jusqu'ici très modeste, à cause du manque d'informations sur les modalités de son exercice», a d'ailleurs estimé la Pdg du Cepex, Aziza Hatira en mai 2015 lors des matinales de l'export. «Aucune information ne filtre sur le nombre réel de réseaux et de franchisés installés, soit à l'intérieur ou à l'extérieur du pays», ajoute-t-elle.

Dans le pays, les plus gros réseaux de franchises tunisiennes connues sont Pâtisserie Masmoudi (11 points de vente) et El Mazraa (avec 137 points de vente franchisés). En parallèle, le pays connaît aujourd'hui un regain d’implantation de franchises étrangères telles que Pano , Point d'Encre, Château D'AX, RE/Max... Mais par rapport à nos voisins marocains, la Tunisie est loin derrière. Ce qui fit dire à Mme Hatira, qu'«un long chemin reste encore à faire pour développer la franchise en Tunisie. Cela nécessite de réviser la loi régissant cette activité (note d'AC Franchise : pour la libéraliser encore davantage) et surtout d'en vulgariser le concept .........pour mieux l'ancrer dans l'esprit des entrepreneurs».

La rédaction vous conseille cet article : Apprendre à mieux exporter une franchise

Rappel sur les lois encadrant la franchise en Tunisie

Elles ont pour objectifs d'assurer une plus grande transparence entre le franchiseur et le franchisé et de cerner les obligations et les droits de chaque partie. L'Article 14 de la Loi n° 2009-69 du 12 août 2009, relative au commerce de distribution, définit le rôle du contrat de franchise en précisant que ce dernier est un contrat par lequel le propriétaire d’une marque ou d’une enseigne commerciale accorde le droit de son exploitation à une personne physique ou morale dénommée franchisé, et ce, dans le but de procéder à la distribution de produits ou à la prestation de services moyennant une redevance. Le droit d’exploitation de la franchise comprend le transfert des connaissances acquises, le savoir faire et l’exploitation des droits de la propriété intellectuelle. Le Décret n° 2010-1501 du 21 juin 2010, vient fixer les clauses minimales obligatoires des contrats de franchise ainsi que des données minimales du document d'information l'accompagnant et relatives au franchiseur et de son secteur d'activité.

Le CEPEX aime la franchise

Organisée par la CEPEX en mai 2015, la «Matinale de l'Export» avait pour thème «la franchise des marques tunisiennes sur le marché international». La franchise a été présentée comme une formule avancée de promotion et de commercialisation des produits et services à l'international. Cet événement avait pour objectif, d'approfondir la réflexion sur les modalités pratiques et les mécanismes permettant de consolider les premiers pas franchis par quelques très rares marques tunisiennes sur les marchés internationaux, et d'ouvrir des perspectives à d'autres pour s'y installer elles aussi. 

Articles similaires

Vérifiez ce qui est publié sur votre réseau sur ac-franchise.com

par ACF - 11 jours

L’annuaire ac-franchise.com est le plus complet avec 2400 fiches réseaux (franchise, concession, coopératives, etc, etc.) mais aussi le plus riche en détails. Il est donc consulté par 130 000 visiteurs chaque mois.

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 12 jours

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le mêm...

Voici comment un franchisé peut nuire aux autres du même réseau !

par David ... - un mois

Le témoignage parle d'un magasin à l'opposé de celui de la photo Nous publions ce témoignage en enlev...

Informations clés

  • Crée le: 22/02/16 07:25

Les franchises qui recrutent