Interview de Belygh Ben Amor pluri franchisés Banette

AC Franchise : Pourquoi avez-vous décidé d'adhérer à votre réseau ?
Belygh Ben Amor : "C'est un concours de circonstance. En effet je travaillais à l'époque pour une grosse société d'importation de céréales (Medigrain) au service financier et je souhaitais me reconvertir et devenir mon propre patron. Pourquoi ne pas trouver un domaine dans lequel on utilise les céréales ? C'est là que je me suis lancé dans mes recherches et opté pour la franchise Banette, la marque la plus connue à l'époque sur la méditerranée. C'est la croyance au savoir-faire qui m'a poussé dans cette voie. J'ai fait une formation de 2 mois en France pour obtenir un diplôme d'artisan boulanger pour avoir accès à la franchise de boulangerie Banette."
ACF : Quelle est la principale difficulté que vous avez dû surmonter pour créer votre affaire ou/et la faire vivre ?
BBA : "Je n'ai pas trouvé de grosses difficultés pour monter ma boulangerie sauf de trouver de la main d'œuvre qualifié dans ce secteur. Cela m'a été très difficile de former du personnel aux méthodes de fabrication du pain Banette."
ACF : Avec le recul, quels sont les principaux atouts que vous a apportés l'appartenance à votre réseau?
BBA : "La notoriété de la marque et le savoir-faire."
ACF : Qu'apportez-vous de plus ou de mieux ou de différent sur le marché ?
BBA : "Dans le secteur de la boulangerie, ce qui fait la différence c'est la qualité des farines utilisées. Les boulangeries Banette utilisent des farines de pain exceptionnelles justement pour proposer à notre clientèle des pains spéciaux. Les clients disent que du bien de nos produits."
ACF : Pouvez-vous parler un peu de chiffres ?
BBA : "Tous ce que je vous dire c'est que je possède 3 Boulangeries Banette qui emploient au total 36 employés. J'ai fondé la première boulangerie avec mon seul apport personnel. J'enregistre une progression annuelle de 6 % du chiffre d'affaire. Je reverse des royalties  de l'ordre de 8% de mon chiffre d'affaire annuel à Banette France."
ACF : Quel est le principal conseil que vous donneriez à quelqu'un qui veut créer son entreprise dans votre métier ?
BBA : "Il faut qu'il soit bien secondé, c'est primordial."
Interview Ac-franchise - 09 Décembre 2011 au salon TunisMed franchise 2011

Articles similaires

Les concessionnaires Pano Boutique viennent d'horizons différents

par Dominique Van Moerkercke - 3 ans

1er réseau européen de professionnels spécialisés dans la conception, la réalisation et la pose de signalétique publicitaire pour les artisans, les commerçants, les administrations et les entreprises, le réseau Pano Boutique ne privilégie aucun pr...

Une activité soutenue pour le groupe Orchestra

par Dominique Van Moerkercke - 3 ans

Le nombre de points de vente Orchestra n'a cessé d'augmenter sur un an. De 393 au 31 Août 2012, il est passé à 478 au 31 Août 2013 incluant l...

L'accompagnement du réseau de vêtements pour enfants, témoignage de franchisé

par Céline Cotton - plus de 3 ans

Olivier GAC est franchisé du réseau Orchestra depuis 2009. De formation technique, il a occupé un poste d'ingénieur en production mécanique dans lequel le travail en équipe avait une place dominante. Lorsque son entreprise a fermé s...

Informations clés

  • Crée le: 05/01/12 01:00

Les franchises qui recrutent