La franchise au Maroc en est au stade du développement

Avant 1980 on pouvait compter le nombre de réseaux de franchises sur les doigts. Qualifions cette époque de préhistorique tant nous en sommes éloignés car le marché compte fin 2005 plus de 250 franchises pour 1200 points de vente franchisés contre 80 franchises et 400 points de vente franchisés en 1982 soit trois fois plus en 3 ans!

La phase de naissance du marché s'est déroulée dans les années 1990-1997 avec quatre à huit nouveaux réseaux par an et nous sommes dans la phase contemporaine de développement (1997-2006) avec nettement plus de dix nouveaux réseaux par an et ce n'est pas fini car le mouvement s'accélère et nous sommes encore loin de la maturité.

Les causes de ce développement ?

Un meilleur pouvoir d'achat, une évolution des consommateurs et une ouverture croissante du Maroc sur le monde associés à un réel dynamisme économique et à la baisse des tarifs douaniers. Il est donc naturel que les franchiseurs étrangers s'intéressent de plus en plus au Maroc ou que les entrepreneurs marocains créent leurs propres réseaux. D'une manière générale, les franchises installées au Maroc réussissent bien même si le nombre de franchisés moyen par réseau est encore faible avec environ 4 franchisés par réseau.

La métamorphose des consommateurs et la croissance de leur pouvoir d'achat provoquent la modernisation du commerce au Maroc et notamment par le succursalisme et la franchise. Pour peu que la lutte contre la pauvreté, l'illettrisme et le chômage se poursuive et que le dynamisme économique demeure aussi vivace, les classes moyennes seront plus nombreuses et permettront aux franchises de s'implanter dans davantage de sites.

Si la notoriété de l'enseigne, le savoir-faire du franchiseur et la collection de produits et/ou de services offerts, sont perçus comme des avantages par l'entrepreneur marocain, la discipline qu'implique la franchise n'est pas encore aussi bien comprise que dans des pays plus habitués à la rigueur du commerce en réseau. Un effort d'explication des contraintes est nécessaire pour que les franchisés marocains comprennent bien que ce sont ces règles et ces contraintes qui font que la franchise réussit.

Par ailleurs, le gouvernement voit dans la franchise une des solutions aux problèmes du développement, de la création d'emplois et un moyen de moderniser le tissu économique national. La micro franchise (petits investissements pour des petites unités) pourrait être un levier économique pour le pays d'autant plus que les bons emplacements sont souvent trop chers pour les moyens des créateurs potentiels. Cela plaide pour le développement des franchises de service et d'artisanat qu'elles soient importées ou made in Maroc alors que pour l'instant, ce sont surtout les franchises de distribution qui se sont multipliées

Certaines entreprises marocaines disposent d'atouts permettant d'envisager un développement national mais aussi international. Les accords de libre échange et de coopération conclus avec les États-Unis et avec l'Europe favorisent l'importation de concepts étrangers mais aussi l'exportation de concepts marocains.


Jean Samper
Consultant en franchise
Créateur de AC Franchise

La Franchise au Maroc en 2002

Copie d'un article du 26 juillet 2003
Résumé d'une synthèse faite par la fff pour vous aider à apprécier l'évolution très rapide de la franchise au Maroc) 
  
Au Maroc, la franchise se développe depuis 10 ans et parmi les premiers réseaux installés, on trouve certains loueurs véhicules (Avis, Europcar, Hertz).

Selon la fff qui a résumé une communication gouvernementale marocaine, on trouverait en 2002 "environ 80 réseaux pour 200 franchisés, 40 master franchisés et 400 points de vente, principalement concentrés sur Rabat et Casablanca, deux villes au pouvoir d'achat assez élevé".

Les secteurs en pointe sont : "la restauration (19 enseignes), l'habillement (12 enseignes), les cosmétiques et la coiffure (10 enseignes). Location de voiture, confiserie et ameublement atteignent presque chacun les dix enseignes.

On ne sera pas surpris de la proportion d'enseignes françaises (27) et américaines (15) et l'on suivra le développement du nombre d'enseignes marocaines : Kitéa, Kaoba, Mobilia et Castory dans le secteur de l'ameublement, 303, Indigo et Unitex dans le secteur de l'habillement, Au Pain Tout Chaud (boulangerie), Dragée d'Or et Pralinor (confiserie), Lavazza et Kini's (restauration), Floralement Vôtre (décoration).

A noter : le gouvernement marocain a mis en place une charte de l'investissement en 1996, qui facilite les créations d'entreprise, en particulier dans le contexte de la franchise.

Nous avons aussi le plaisir de noter le très grand nombre d'internautes marocains candidats aux enseignes françaises sur notre site.
 
 

Articles similaires

Vérifiez ce qui est publié sur votre réseau sur ac-franchise.com

par ACF - 8 jours

L’annuaire ac-franchise.com est le plus complet avec 2400 fiches réseaux (franchise, concession, coopératives, etc, etc.) mais aussi le plus riche en détails. Il est donc consulté par 130 000 visiteurs chaque mois.

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 9 jours

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le mêm...

Voici comment un franchisé peut nuire aux autres du même réseau !

par David ... - un mois

Le témoignage parle d'un magasin à l'opposé de celui de la photo Nous publions ce témoignage en enlev...

Informations clés

  • Crée le: 11/05/06 02:00

Les franchises qui recrutent