AC Franchise Tunisie

Franchise conseil developpement recrutement Communication et publicité

Activité(s) : Conseil en franchise

La franchise avec Diaporama sur Express FM Tunisie partie 2

Description de l'activité :

Suite de l'émission francophone «Diaporama» de Wassim Bel Arbi qui a reçu M. Lecoq responsable du développement de l'enseigne Moving, Jean Samper fondateur d'AC Franchise international et Gery Delesalle patron d'AC Franchise Tunisie pour la radio Express FM pendant le salon Tunismed Franchise.

Point de vue de l'expert :

Wassim Bel Arbi : Si un étranger, un français par exemple, venait vous voir Monsieur Delesalle pour prendre une franchise tunisienne, quelle en serait la faisabilité aujourd'hui ? On a l'impression qu'on veut plus exporter les franchises tunisiennes que d'importer des franchises étrangères mais que dans la réalité ça fonctionne dans l'autre sens, pourquoi ?
Gery Delesalle de AC Franchise Tunis : Tout le monde sait que la franchise est nouvelle en Tunisie. Il y a un intérêt certain et le niveau de connaissance progresse en Tunisie quant aux avantages que peut présenter la franchise. Il y a une volonté gouvernementale clairement définie. On peut le dire, la Tunisie a du retard en franchise par rapport au reste du monde mais pas par rapport aux pays limitrophes en Afrique où la franchise n'est pas développée. C'est une opportunité de développer un business pour un tunisien ; il y a beaucoup d'avantages a le faire via la franchise : minimiser ses risques financiers, développer son outil de production, donc développer l'emploi. Il va falloir se mettre au niveau international. Il faut une très bonne attractivité du concept, un design, une enseigne clairement définie et identifiable. Il faut évidement une rentabilité.
Retour sur une intervention récente de Chakib Nouireh, président de l'INCE, Institut Arabe des Chefs D'entreprises.
W Bel Arbi :
C'est quoi la franchise pour vous, et qu'est ce qui peut se faire aujourd'hui avec les pays arabes et les pays européens également ?
Chakib Nouireh : La franchise est un moyen de développer les réseaux de distribution? C'est important parce que dans des pays comme le notre, nous avons les capacités de production des produits manufacturés mais nous sommes encore faibles en matière de distribution. La distribution dans des magasins en succursale demande des investissements très importants, or la franchise est un moyen de développer le réseau de distribution à moiindre coût avec les professionnels qui le souhaitent, et je crois que c'est a étudier et a encourager. La franchise va dans deux sens, il y a des marques tunisiennes qui ont intérêt a chercher a créer des réseaux de franchise à l'étranger, particulièrement en France et dans les pays arabes, mais aussi des marques étrangères qui ont intérêt a développer leur réseau de franchise en Tunisie. La Tunisie est un pays qui s'ouvre, qui se libéralise en matière de commerce, et les grandes marques étrangères, qu'elles soit européenne ou arabes – par ce qu'il y a des chaines de distribution arabes qui deviennent importante- ont aussi intérêt a venir en Tunisie.
W Bel Arbi : Votre commentaire sur cette intervention M. Jean Samper ?
J.S  
: Pour souligner les progrès extrêmement rapides qui sont fait en Tunisie depuis quelques années, il y a des réseaux de magasins qui fonctionnent sous forme de franchise informelle; ce sont des réseaux qui n'ont pas essentiellement le nom de franchise mais qui ont des caractéristiques qui s'en rapprochent. Le cadre juridique ne permettait pas de faire de la franchise mais voilà qu'en Août 2009 on fait une loi, en décembre déjà il y a un premier salon de la franchise qui a été une réussite. Cette année il y a un deuxième salon de la franchise qui se déroule jusqu'à demain soir, et on voit entre les deux qu'il y a des franchiseurs, des réseaux tunisiens qui commencent a se déclarer intéressés par la franchise, on voit que les réseaux qui fonctionnaient déjà disent qu'ils veulent progresser et mettre en place un certain nombre d'éléments pour arriver à l'exportation, et on voit également dans la deuxième édition du salon qui se déroule en ce moment que les questions posées par les chefs d'entreprise aux avocats et aux ministères, visent vraiment à voir comment ils peuvent progresser en savoir faire, structure et outils, pour aller vers l'exportation. Vous posiez tout a l'heure une question : "Ya-t'il des franchisés étrangers potentiellement intéressés par les tunisiens ? La réponse est simple, oui ! Encore faut-il que les tunisiens prennent conscience de leurs atouts et de leurs possibilité a l'exportation. Ce potentiel méritera, de temps en temps, l'invention de nouveaux concepts adaptés a l'étranger, il y des efforts de structuration à faire pour réussir a produire une franchise qui ne soit pas simplement l'exportation d'un produit mais l'exportation d'un savoir faire tunisien propre.
W Bel Arbi : Vous disiez que la Tunisie d'aujourd'hui, n'arrive à exporter ou à franchiser qu'un savoir faire vraiment traditionnel, nous l'avons vu avec la Pâtisserie Masmoudi ou Sadika (verre soufflé) et on a l'impression que l'unique savoir faire en Tunisie est culinaire et traditionnel.
Jean Samper : La Tunisie n'a pas été confrontée au même niveau de concurrence dans son commerce que des pays comme la France ou la Chine ... etc, donc le fait d'être à l'abri de cette concurrence n'a pas permis l'éclosion de concepts capables de se frotter à l'international. A partir du moment où on va se confronter au monde et qu'on permet désormais d'importer en Tunisie un certain nombre de concepts étrangers, le niveau concurrentiel va monter, ce qui va obliger les tunisiens (et c'est déjà commencé) à améliorer leurs concepts, à penser des recompositionq différenteq de leur offre. Puis cela va leur permettre d'aller à l'export. 
Lire la première partie de Diaporama spécial Franchise 
Ou la 3ème et dernière partie de ce spécial franchise

Les derniers articles AC Franchise Tunisie

Que disait-il il y a 10 ans ? Interview Franchise de Jean Samper par Gérard Delteil pour l'Apec

par Jean Samper - 10 mois

"Entré en franchise" en 1975, Jean Samper fait le point sur les grandes tendances de la franchise. Nous rééditons l'interview de Jean Samper par Gérard Delteil pour Courrier Cadres qui était à l'époque la revue de l'Apec (Agenc...

Les conseils de Jean Samper, consultant spécialisé en franchise, pour trouver un local

par MARTINE MALATERRE - 12 mois

Comment trouver un local ? Futurs franchisés, quelques conseils pour la recherche de votre local: aide de la part du franchiseur, critères à prendre en compte... ...

50% de réduction sur les droits d'entrée ? Est ce une bonne chose ? L'avis de Jean Samper

par MARTINE MALATERRE - 12 mois

Que penser des franchiseurs qui accordent des réductions sur les droits d'entrée à certains franchisés? Est ce une bonne nouvelle? Jean Samper nous explique les dangers de ces pratiques: injustice envers les autres franchisés, réduc...

Informations clés

  • Crée le: 07/01/11 15:24

Les franchises qui recrutent