La franchise expliquée par les experts de la fff. Le cas Pingouin. part 4

Y avait-il une porte de sortie pour la Lainière de Roubaix ? C'est ce que nous abordons ci-dessous. 

Si l'on considère le métier du fil à tricoter on ne voit guère comment la Lainière de Roubaix aurait pu survivre à la fatale évolution de son marché puisqu'elle est la conséquence de mouvements économiques et sociologiques profonds et internationaux.
Mais si l'on analyse les différents « savoir-faire métiers » ci-dessus, on se rend compte que la Lainière de Roubaix aurait pu davantage prendre conscience de son excellente maîtrise de 3 métiers :
- Filateur
- Franchiseur
- Créateur et éditeur de mode
Ses moyens financiers et ses structures auraient permis de créer de nouveaux concepts sur d'autres métiers, sur d'autres produits, ou de racheter des concepts récents et de les développer. Certains de ces concepts auraient réussi grâce à la maîtrise des métiers de franchiseur et de créateur/éditeur de mode. Facile à dire, n'est-ce pas ?

Ce qu'il faut retenir :

La disparition d'un métier provient le plus souvent de facteurs extérieurs à l'entreprise, à son produit, à ses clients et à sa relation avec eux. Ce sont des facteurs qui arrivent de très loin et sur lesquels on n'a pas ou peu de prise. Il est essentiel de prendre du recul pour suivre l'évolution de l'environnement du marché. Il convient d'étudier les effets de nombreux éléments sur son propre produit et son propre marché mais aussi sur les produits, les marchés et les modes de vie de substitution. De manière non exhaustive, pensez comme pour Pingouin à la mondialisation, aux innovations techniques, aux modes de vie, à l'évolution des mentalités… Mais pensez aussi à des éléments différents comme la réglementation, la fiscalité, le web, les changements climatiques, les préoccupations écologiques, les modes de vie de substitution, etc.…
Par essence, il est difficile de prendre conscience de ces changements quand on a la tête dans le guidon. Analysez les étapes de la création de valeur dans votre métier. Analysez la relation entre votre produit et l'environnement de vos clients. Constituez des cercles de réflexion avec des personnes très différentes de celles que vous côtoyez pour optimiser votre performance quotidienne comme par exemple des sociologues, des économistes ou des écologistes.
Et remplacez la fatalité de la disparition d'un métier par la recherche des marchés, produits et métiers dans lesquels vos savoir-faire pourraient servir. C'est ainsi que vous identifierez les concepts à créer ou à racheter ou pour lesquels des associations sont à construire. C'est ainsi qu'au gré des décennies vous évoluerez d'un marché à l'autre, abandonnant certains métiers obsolètes et utilisant les savoir-faire acquis pour apprendre de nouveaux métiers.
Jean Samper

Articles similaires

Le recrutement des franchisés se fait trop souvent à l'intuition

par jm/js - 14 jours

Le candidat idéal doit avoir tant de qualités que finalement le critère de différenciation sera lié à la relation qui s'établit entre franchiseur et franchisé. Évidemment un bon franchiseur a déterminé un profil type pour le recrutement des franch...

Histoire de la franchise : les bonnes idées mettent parfois du temps à s'imposer…

par DD/JS - 17 jours

Le mot franchise nous vient du moyen-âge. Des seigneurs accordaient à certaines villes ou professions des libertés ou des privilèges sur un territoire délimité mais le sens actuel en est assez loin.

Une formation initiale efficace pour le franchisé

par JD - 18 jours

La formation initiale est déterminante si vous voulez réussir en franchise que ce soit en France, au Maroc ou ailleurs. La première étape en effet est l'acquisition du savoir-faire de votre franchiseur, vérifiez qu'il a prévu une formation de qual...

Informations clés

  • Crée le: 28/04/12 02:00

Les franchises qui recrutent