OUVRIR UNE FRANCHISE APRES 60 ANS n'est pas exceptionnel

Non 60 ans n'est pas un maximum pour se lancer en franchise
Certaines interrogations  légitimes apparaissent lorsque votre réflexion de vous lancer en franchise intervient après le cap de la soixantaine ou plus rarement de la cinquantaine. Vous cherchez « à ne pas vous tromper » car vous souhaitez à la fois préparer votre retraite tout en conservant une rémunération et un mode de vie conformes à vos attentes.

Le franchiseur peut se sentir mal à l'aise lorsqu'il évoque vos capacités physiques. Heureusement, dans l'immense majorité des situations, le franchiseur saura évoquer avec vous la faisabilité de votre projet au regard des exigences de son coeœur de métier et de votre âge.

Dans certains projets, l'âge ne revêt pas beaucoup d'importance. Le cas le plus fréquent demeure le profil dit « investisseur ».  Vous financez un projet en  vous assurant que celui–ci soit efficacement exploité par un tiers (gérant, salarié,…).

L'âge a rarement l'importance qu'on lui accorde !

D'autres types de montages existent et s'avèrent fort intéressants suivant votre ambition.
Vous pouvez installer vos enfants grâce à la franchise.  Reste à bâtir un mode de partenariat avec  votre enfant qui réponde à vos ambitions respectives et à celles de votre franchiseur …

En revanche, lorsque vous assumez directement le côté opérationnel du métier que vous avez choisi, certains points doivent être davantage approfondis :

1) Point de vue du franchiseur

- Il testera davantage votre motivation. Il validera que votre choix ne s'est par fait « par dépit » en raison de votre situation actuelle (marché de l'emploi salarié moins favorable, fin de droits aux indemnités chômage,…)
- Il s'assurera de façon plus marquée que votre physique, soit en adéquation avec le métier, le cas échéant.
- Il insistera peut-être sur vos capacités de remise en question.
- Il sera particulièrement sensible à votre niveau d'intégration dans le réseau en jaugeant votre niveau de « malléabilité » et d'échanges que vous êtes prêt à avoir.

2) Point de vue du franchisé :

- Pouvoir vous projeter davantage à propos de vos réelles aspirations pendant au minimum la durée du contrat de franchise.
- Approfondissez certaines questions :
- Ai-je envie d'apprendre un nouveau métier, de me former,… ?
o Ai-je les capacités physiques pour ce métier ? (Horaires et contraintes physiques)
En réalité, le partenariat sous forme de franchise vous offre de nombreuses opportunités sans risquer d'être à nouveau licencié dans les années suivantes.

Analysez particulièrement le profil du candidat recherché par le franchiseur et … ne vous mentez pas sur vos réelles ambitions, motivations et capacités !...
Vos atouts sont très nombreux afin de réussir votre nouveau projet professionnel et n'hésitez pas à questionner votre franchiseur qui doit vous apporter la plus grande transparence. Il ne doit avoir de sujets tabous …

Articles similaires

Choisir un jeune réseau. Le point de vue de Jean Samper, fondateur d'AC Franchise

par Jean Samper - 5 jours

Interview de Jean Samper par Michel Delmas, journaliste, pour le compte de la lettre du Cidef en 2007 mais toujours d'actualité et à peine remise à jour. Depuis quelques années, on voit apparaître une profusion de nouvelles enseignes. Quelles son...

Conseil d'expert en franchise : Comment choisir un réseau ?

par Jean Samper - 24 jours

La franchise est un système très positif mais cela n'empêche pas de réfléchir avant de signer un contrat. Vous devez vous assurer que vous entrez dans un réseau de qualité. Conseil N°1) : Quelles sont la notoriété et la réputation du franchis...

Le site web ac-franchise.com a 15 ans !

par Jean Samper - un mois

Eh oui, ce 15 mars 2017, cela a fait 15 ans, jour pour jour, que nous avons ouvert ac-franchise.com. Nous l'avons conçu pour aider les entrepreneurs et les commerçants à rejoindre les réseaux les plus adaptés à leurs motivations et à leurs profils...

Informations clés

  • Crée le: 31/01/17 07:02

Les franchises qui recrutent