KA INTERNATIONAL

Décoration et linge de maison

Apport personnel minimum : 45000 TND

Type de contrat : franchise

Interview du franchisé Emmanuel Rey, Nîmes

AC Franchise : Vous venez d'ouvrir en septembre 2004 , comment cela se passe pour vous ?

 Emmanuel Rey : Ecoutez cela se passe très bien, nous avons en effet installé notre magasin de 150 m2, dont 110 de surface de vente, dans un beau quartier de Nîmes, à un emplacement situé au carrefour de deux grands boulevards avec passage de nombreux véhicules et la possibilité de stationner. Nous avons fait une installation agréable puis avons mis tout en œuvre pour nous faire connaître par la publicité et le bouche à oreille. Nous commençons à être connu dans Nîmes, où n'existait pas ce type d'activité de confection sur mesure pour la maison. Aujourd'hui nos résultats sont en harmonie avec nos prévisions. 

ACF : Comment avez-vous fixé votre choix pour KA International ?

 ER : D'abord le concept m'a plu. Je viens du textile puisque j'étais chez Gap en distribution textile, mais je souhaitais d'une part revenir à Nîmes, dont je suis originaire, et quitter le prêt-à-porter, le tissu d'ameublement me convenait. J'ai été séduit par la qualité du produit, la diversité de l'offre avec 350 références de tissus, mais aussi le rapport qualité /prix et la bonne réputation de cette enseigne, j'étais moi même client de KA sur Paris. Il y avait un créneau pour ce genre de boutique à Nîmes c'est ce qui a emporté ma décision. 

ACF : Quels sont les éventuelles difficultés que vous avez rencontrées au départ ?

 ER : Au départ, peut-être une difficulté de trésorerie, en fait durant trois mois il faut assurer l'activité du magasin, les clients mettent un peu de temps à se décider pour un produit, ils prennent contact puis reviennent avec leur femme ou leur mari, cela peut prendre trois semaines pour une vente. Il s'agit de réaliser une décoration avec rideaux confectionnés sur mesure et meubles tapissés éventuellement, ce n'est pas un achat d'impulsion. Puis on est confronté à quelques aléas comme le retard de livraison ou le meuble endommagé dans le transport, mais ce sont des problèmes que nous pouvons surmonter. 

ACF : Quels conseils donneriez-vous à un futur franchisé de KA International ?

ER : D'abord choisir un bon emplacement avec un bon visuel puis surtout de faire fonctionner le réseau relationnel, le bouche à oreille est très important dans ce métier. Je peux vous dire ma satisfaction puisque moi-même je vais ouvrir prochainement un second magasin KA à Montpellier.

Informations clés

  • Crée le: 09/04/07 14:15

Les franchises qui recrutent