Quelle différence entre franchise, partenariat et commission-affiliation ?

Si la franchise est aujourd'hui bien connue, il en va encore différemment pour ces deux autres formules.

La commission affiliation

En France, elle est particulièrement utilisée par le textile. Elle s'y développe d'ailleurs largement depuis quelques années à cause de la nécessité de réagir vite aux besoins de la mode. Le stock, qui reste la propriété du commissionnant, lequel peut ainsi réagir bien plus vite pour mettre les bons produits au bon moment tout en diminuant les coûts de commercialisation puisque les collections ne sont plus à présenter à la décision du franchisé qui s'y retrouve par la diminution du risque et la meilleure adéquation vitesse/mode/prix. La commission affiliation se distingue de la franchise par le savoir-faire et l'assistance très variables d'un réseau à l'autre, parfois au niveau de la franchise et parfois bien inférieurs et même absents.

En fait, la commission affiliation peut se pratiquer en franchise ou sans la franchise. C'est-à-dire avec transfert de savoir-faire, assistance, etc... ou sans.

Le partenariat

Le partenariat est également très proche de la franchise mais c'est trop souvent la "franchise pauvre" puisque tel était le but de ceux qui ont lancé cette formule par crainte des saines exigences de la franchise. Ils avaient peur de la loi Doubin qui pourtant a montré ses bienfaits. La transmission du savoir-faire n'y est pas systématique car il n'y en a pas toujours.

Le partenariat se distingue également en théorie de la franchise par l'organisation du management qui se veut plus participatif (pas vérifié dans les faits) et par la réciprocité de l'intuitu personae qui caractérise parfois le contrat. Ce dernier point paraît séduisant mais conduit les réseaux à n'avoir ni valeur de revente ni valeur sécuritaire pour les adhérents puisque les adhérents peuvent quitter le réseau si le repreneur ne convient pas et que cela ne donne aucune pérennité au réseau et donc que peu de valeur à la marque.

A noter que le mot de partenariat étant "vendeur", certains réseaux font de la franchise mais l'appellent partenariat. De quoi se perdre. Un conseil, oubliez le nom sur l'étiquette et observez bien ce qui est dans le flacon.

Bruno Place et Jean Samper

PS : à noter que la commission affiliation a parfois été plutôt mal comprise des tribunaux... On peut aussi dire que ces derniers cherchent les limites à fixer au pouvoir du commettant pour garder un équilibre avec le commissionnaire affilié.

Pour en savoir plus, consultez nos articles :
Franchise ou Commission affiliation : Quelle formule choisir ?
Avantages et inconvénients du contrat de commission affiliation
Quelle est la différence entre franchise et partenariat ?




Articles similaires

1ère édition du Salon de l'Entreprise à Bizerte

par Sonia Tajouri - 11 jours

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Nord-Est Bizerte organise pour la première édition du Salon de l’Entreprise les 29, 30 et 31 mars 2018 au Palais des Congrès de Bizerte. Cet évenement a été organisé avec la collaboration des organismes su...

La franchise est-elle faite pour vous ?

par DM - un mois

La franchise, qui repose sur la collaboration entre deux entrepreneurs indépendants juridiquement et financièrement, continue de séduire les chefs d'entreprises. Côté bilan, rien qu'en France, le nombre de franchiseurs a atteint un total de 1 900 ...

Quelles sont les limites d'intervention d'un franchiseur pour aider son franchisé

par MARTINE MALATERRE - 2 mois

Si par définition elle est contractuelle, l'assistance du réseau à un franchisé est donc un devoir mai elle peut prendre des visages différen...

Informations clés

  • Crée le: 07/08/13 02:00

Les franchises qui recrutent