Se mettre à son compte c'est savoir calculer

Pour s'installer, que ce soit en indépendant isolé ou en franchise, vous devez apprendre à préparer un budget.
Une étude complète de réalisation du projet et un plan de financement bien étudié sont les garants de la réussite de votre création d'entreprise.

Bien définir ses objectifs

D'abord vous devez définir vos objectifs à court, moyen et long terme. Ces objectifs quantifiés et mesurables vous permettront de fixer un planning que vous pourriez utilement faire valider par un professionnel, votre expert comptable par exemple, et suivre grâce à un tableur. Ces objectifs gagnent à être affichés dans votre  bureau pour les vérifier facilement. C'est vous qui devez en prendre la responsabilité mais votre franchiseur vous aidera en vous donnant ses méthodes d'étude de marché, son expérience dans les franchises déjà crées, etc..

Ensuite il vous faudra élaborer votre business plan. Ultérieurement, les besoins réels de financement pourront être déterminés en fonction de vos objectifs et des moyens à engager pour les atteindre tels que vous les fixerez dans votre business plan.

Le financement

L'étape suivante est donc le plan de financement. Vous le construirez avec la collaboration de votre expert comptable et de votre franchiseur et vous procéderez au repérage des ratios les plus courants dans le secteur d'activité. A long terme fixez-vous des minima et des maxima, anticipez autant que vous pouvez. Votre plan financier pourra être établi sur trois à cinq ans, selon trois hypothèses : optimiste, réaliste et pessimiste. Conservez un marge de sécurité et arrondissez toujours à la somme la plus pessimiste : en cas d'imprévu vous aurez plus de facilité à rétablir la situation. Assurez-vous que vous disposez suffisamment de fonds propres pour que votre emprunt soit accordé et surtout remboursable en fonction du cash flow que votre entreprise pourrait dégager selon vos prévisions.

Vous pouvez aussi essayer d'abaisser le niveau de vos besoins financiers en essayant de limiter l'investissement ou les stocks ou en adoptant des délais de facturation plus courts pour vous et plus longs pour les fournisseurs. Inutile de perdre de l'énergie à râler contre les institutions ou l’État, vous avez mieux à faire.

Pour aller à la recherche des investisseurs ou à la chasse aux emprunts vous devez préparer un dossier comprenant une étude de marché sérieuse, vos réalisations passées, votre expérience. Précisez bien les moyens que vous mettez en œoeuvre pour mener à bien votre projet.

Le financement ne devrait pas être un point de blocage de votre projet. Si celui-ci est solide et correspond à de vraies attentes du marché vous trouverez les fonds nécessaires. Encore faut-il que vous ayez su le présenter. Si les réponses sont négatives, c'est que le projet est mal ficelé, vous devez le réviser et le représenter pour convaincre.

Articles similaires

1ère édition du Salon de l'Entreprise à Bizerte

par Sonia Tajouri - 5 mois

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Nord-Est Bizerte organise pour la première édition du Salon de l’Entreprise les 29, 30 et 31 mars 2018 au Palais des Congrès de Bizerte. Cet évenement a été organisé avec la collaboration des organismes su...

La Tunisie N°1 africain pour l'environnement entrepreneurial !

par ST - 7 mois

Selon le Global Entrepreneurship Index 2018, la Tunisie est le premier pays africain en matière de qualité de l’environnement entrepreneurial, révèle l’Indice global de l'entrepreneuriat (GEI). Cet indice particulièrement intéressant pour la franc...

Quels sont les pays les plus attractifs pour créer son entreprise ?

par MA - 7 mois

Chaque année, La Banque Mondiale révèle le classement Doing Business qui classifie les pays les plus favorables aux entrepreneurs et à la création d'entreprise. L'étude a été réalisée sur la base de 190 pays et s'appuie sur une dizaine de critères...

Informations clés

  • Crée le: 13/04/13 02:00

Les franchises qui recrutent